Vous êtes ici: Accueil | Le mémorial | Chapelle

CHAPELLE DE LA RECONCILIATION

La Chapelle de la réconciliation située sur l'ancienne zone frontalière, a été érigée précisément sur l'emplacement de l'ancien Temple de la réconciliation. Avec la construction du Mur en 1961, le Temple de la paroisse protestante de la réconciliation se retrouva inaccessible et devint un symbole de la division de l'Allemagne et de l'Europe. Au cours du processus d'aménagement permanent de la frontière, il fut dynamité en 1985 sous les ordres du gouvernement de RDA. Après la réunification, le terrain fut restitué à la paroisse avec le devoir de l'utiliser à des fins religieuses.

La chapelle fut construite suivant les plans des architectes berlinois Peter Sassenroth et Rudolf Reitermann, par le spécialiste autrichien de la construction en pisé Martin Rauch, sur les fondations du cœur du temple détruit. Elle est de forme ovale, construite en pisé et entourée par un chemin éclairé de la lumière filtrée par un contour en lamelles de bois, servant de façade extérieure à l'édifice. Au dessus des escaliers menant au sous-sol de l'ancien temple et à une porte condamnée en 1961 par un mur, se situe le relief sauvé de l'autel. Il est placé dans une niche, qui coiffe comme soupirail le toit en cuivre. C'est là que se joignent les murs massifs en pisé écrasé, précisément au coeur de la chapelle orientée vers l'Est. Dans le nouvel autel de la chapelle se trouve le livre des morts du Mur. Enfin, devant l'édifice sont suspendues dans une construction en bois, les cloches du temple qui ont pu être sauvées.

La cérémonie d'inauguration de la Chapelle de la réconciliation a eu lieu en 2000. La chapelle sert à la fois de lieu de culte pour la paroisse protestante mais aussi pour le mémorial du Mur de Berlin. La chapelle doit être considérée comme lieu du souvenir et de recueillement par les paroissiens et les visiteurs. La mémoire des victimes y est régulièrement honorée.

Manfred Fischer a été témoin du dynamitage de l’ancien Temple de réconciliation ainsi que de l’édification de la Chapelle de la réconciliation. Il était prêtre de la paroisse entre 1975 et 2013. Après la chute du mur de Berlin, le prêtre Fischer s’engagea dans un effort d'édification du « Mémorial du mur de Berlin ». Au moyen de l’application mobile Mauerschau, Manfred Fischer vous guide le long de la Chapelle de la réconciliation en vous expliquant les changements qu'a subit le district en conséquence de la présence du mur de Berlin.

Retour
Kapelle der Versöhnung

La Chapelle de la réconciliation. C. Jungeblodt, Mémorial du Mur de Berlin, 2002.

RECUEILLEMENT RELIGIEUX

Services religieux pour les victimes du Mur de Berlin dans la Chapelle de la réconciliation.

Du mardi au vendredi de
12h00 à 12h15.