Vous êtes ici: Accueil | Le mémorial | Gares fantomes

GARES FRONTALIERES ET GARES FANTOMES DANS LE BERLIN DIVISE

Cette exposition, présentée sur le site historique de la Gare du S-Bahn Nordbahnhof, évoque un chapitre particulier de l'histoire de la division de Berlin. Les stations condamnées et fortement surveillées des lignes de métro et de S-Bahn de Berlin-Est. Les stations n'étaient utilisées uniquement que pour des trains venant de l'Ouest. L'exposition décrit les tentatives de fuites souterraines et les fortifications prévues pour les empêcher.

L'exposition dans la gare de la Nordbahnhof illustre l'absurdité de la division en s'appuyant sur 3 lignes de métro et de RER circulant sous Berlin-Est tout en reliant des stations entre Berlin-Ouest. Entre 1961 et 1989, ces lignes avaient un statut particulier au sein du transport public urbain normalement divisé. Les trains de ces lignes (aujourd'hui lignes U6, U8 et S1 et S2, S25) ne desservaient pas les gares situées à Berlin-Est, gares qui ne pouvaient donc pas être utilisées. Pour les Berlinois de l'Ouest, le passage quotidien sous Berlin-Est continua d'être une expérience étrange. Les stations condamnées furent surnommées „gares fantômes“ à l’Ouest. Les trains freinaient avant de pénétrer dans les gares, mais ne s'arrêtaient pas. Des gardiens en arme est-allemands étaient postés là dans des stations faiblement éclairées et avant que les trains ne pénètrent dans Berlin Est, un haut parleur annonçait "Dernières stations à Berlin Ouest !". L'exposition utilise le métro berlinois pour traiter de thèmes du mémorial: la division de la ville, la migration vers l'Ouest, la vie avec les fortifications frontalières... Elle intègre aussi la perspective des Berlinois de l'Est qui n'ayant plus accès au trains allant vers l'Ouest, essayèrent d'utiliser les tunnels de métro pour fuir.

L'exposition qui constitue la première section inaugurée du nouveau site commémoratif, présente des photos inédites, des histoires peu connues ou des lieux de fuites oubliées.

Retour
Grenzsoldaten bewachen den S-Bahnhof Potsdamer Platz

Soldats frontaliers surveillant la Gare de la Potsdamer Platz. Non datée, MfS, BStU.