HASSO HERSCHEL

Passeurs avec experiences de la prison

Hasso Herschel est à peine âgé de 16 ans lorsqu’il est arrêté pour la première fois. Il a osé photographier la queue devant un kiosque sur la Place de l’unité à Dresde et est incarcéré pour cela pendant 24 heures. Le lycéen participe deux ans plus tard, le 17 juin 1953 au soulèvement populaire sur la place du vieux marché de Dresde et est interpellé à 4 heures du matin le lendemain, par la Stasi, à son domicile. Avec 20 autres jeunes personnes, il doit passer 6 semaines dans une cellule de prison. Ils sont libérés les uns après les autres, il est l’avant dernier. Aucun procès n’est mené contre lui.

Il est cependant exclu à 18 ans du lycée et travaille désormais comme caleur et employé de triage des chemins de fer. Parallèlement, il fréquente l’école du soir pour décrocher le bac, qu’il obtient. Cependant sa candidature pour des études de psychologie et de science politique est rejetée. A Berlin-Ouest il décroche une bourse et trouve un appartement. Pour pouvoir postuler à Berlin Ouest, il doit alors repasser le bac et peut ensuite officiellement étudier à la faculté allemande de Politique de Berlin-Ouest

Un an plus tard cependant Hasso Herschel est de nouveau interpellé alors qu’il rend visite á ses parents à Dresde. Il lui est reproché d’avoir enfreint la loi pour la protection du commerce intérieur allemand (autrement dit: contrebande), parce qu’il a vendu à Berlin Ouest une machine à écrire, des jumelles et un appareil photo afin d’y financer son séjour. Hasso Herschel est alors condamné à 6 ans de prison pour crime économique et est libéré 4 ans et 6 mois plus tard à Dresde.

Hasso Herschel prend de plus en plus ses distances vis à vis du pays où il vit :„Maintenant, j’avais beaucoup appris : les coups avec beaucoup de sang, la terreur et le reste. J’en avais vraiment assez du système.“ Cependant il veut achever ses études et se réjouis de revoir enfin ses parents après 4 ans de séparation. La décision de fuir vers Berlin-Ouest est prise après la construction du Mur en 1961, alors qu’étudiant à la faculté des transports il est contraint de signer un engagement volontaire dans la NVA. Avec des amis, il promet que le premier qui parviendra de l’autre coté devra aider les autres à passer. Le 21 octobre 1961, il passe à l’Ouest avec un faux passeport suisse, que des amis de Berlin Ouest lui ont procuré. Immédiatement arrivé, il se met à la recherche de moyens de fuite pour sa soeur et sa famille.

Avec d’autres étudiants, ils creusent un tunnel partant d’une fabrique dans la Bernauer Straße 78 et menant à la cave de la Schönholzer Straße 7. Son travail consiste aussi à informer les fugitifs à l’Est. Il détermine les mots de passe et les signes de reconnaissance et planifie l’action. Le 14 et le 15 septembre 1962, 29 personnes parviennent à fuir par le tunnel, parmi elles sa sœur, son époux et leur petite fille.

Pendant l’hiver qui suit, il perce avec d’autres, un deuxième tunnel partant du même endroit et menant à la Brunnenstraße 45. En février 1963, alors qu’il ouvre le tunnel à l’Est, ils réalisent qu’ils sont arrivés dans un soupirail de la cour. Celui-ci est recouvert par une grille de sorte que l’ouverture du tunnel n’est pas visible de la cour. Un messager est envoyé à l’Est pour établir où ils sont arrivés précisément. Les passeurs stoppent momentanément l’opération et des messagers sont envoyés à l’Est pour prévenir les fugitifs du retard prévu. Ils ne savent pas que de premières arrestations ont déjà eu lieu.

4 jours plus tard Hasso Herschel tente une nouvelle fois d’ouvrir le tunnel, cette fois-ci dans la cave de la Brunnenstrasse 45. Des minutes durant, il essaie par un petit trou d’évaluer la situation. Lorsqu’il entend du bruit et des personnes, il se retire silencieusement dans le tunnel : « Alors j’ai couru comme une fusée“. L’action est interrompue. La Stasi est déjà dans la cave et a déjà arrêté de nombreux messagers et fugitifs, qui seront condamnés à plusieurs années de prison.

Jusqu’en 1972 Hasso Herschel aide de nombreuses personnes avec des passeurs professionnels, avec des voitures aménagés, avec l’aide de diplomates et des poids lourds à passer de la Hongrie vers l’Autriche. Il vit aujourd’hui en Brandebourg.

Anna von Arnim

Retour
Hasso Herschel

Passeur Hasso Herschel,
1962; photo privée

DOCUMENT AUDIO

Le percement du tunnel de la Brunnenstraße 45.

Extrait d’une interview réalisée le 11 septembre 2001, Mémorial du Mur de Berlin (en allemand).