JOACHIM NEUMANN

Tu tournes le dos à cet Etat

Joachim Neumann naît en 1939 à Berlin Friedrichshain et grandit dans la ville. Jeune adulte, Il s'installe à Cottbus pour y poursuivre des études d’ingénieur en bâtiment. Il sèche régulièrement les cours spéciaux : exercices de tir et de marche. Lorsque le Mur de Berlin est construit, il est contraint comme tous ses camarades de s’engager par écrit à servir l'état sous les drapeaux.. Il décide alors de quitter le pays. Avec des objets "suisses" comme des billets de cinéma, de la petite monnaie et des billets de transport helvétiques, mais aussi des cheveux teints en blond, il parvient avec l'aide d'étudiants ouest-allemands à fuir par la gare de la Friedrichstrasse. Il ressemble effectivement à la personne sur la photo du passeport qu'il présente, mais il aurait eu du mal à imiter le dialecte suisse.

A Berlin, il étudie à l'université technique et cherche à entrer en contact avec des passeurs: Joachim Neumann cherche plus particulièrement les années qui suivront à faire passer son amie.

Il participe tout d'abord au creusement du tunnel 29 ou des équipes de 4 ou 5 personnes travaillent jour et nuit en alternance: Alors que le tunnel fait déjà 40 mètres, l'eau s'infiltre subitement et il est impossible de la pomper. Ils supposent qu'un tuyau de canalisation s'est rompu et signale le problème au service de la voierie qui répare rapidement le tuyau. Creuser davantage à l'est leur semble alors trop risqué à cause des inondations potentielles et ils décident alors de percer l'ouverture du tunnel plus en avant dans la Schonholzerstrasse: Son amie est malheureusement en vacances et ne peut être avertie de l'ouverture du tunnel qui permettra le 14 et le 15 septembre la fuite de 29 personnes.

Très rapidement, le groupe s'attèle au creusement d'un nouveau tunnel: En février 1963, ils atteignent la cave de la Brunnenstrasse 45: Lorsqu'ils ouvrent, la Stasi est déjà sur place dans la cave et a déjà interpelé plusieurs personnes à l'est, dont l'amie de Joachim Neumann. Elle sera condamnée après 8 mois d'incarcération à 2 ans de prison, ainsi que sa mère pour incitation supposée à la « Fuite de la république ». Joachim Neumann doit se consacrer désormais intensivement à ses études, mais ne souhaite pas renoncer à la préparation d'évasions. Il participe au tunnel entre la Bernauer Strasse 97 et la Strelitzer Strasse 54, qui débouche par erreur dans un dépôt à charbon. Trop visible et trop dangereux, il permet cependant à 3 femmes qui n'avaient pas été prévenues à temps du report de l'action, de fuir. Le lendemain, une détonation retentit dans le tunnel dont l'onde de choc les fait reculer. A l'est, une bombe lacrymogène a été jetée.

L'amie de Joachim Neumann est toujours en prison. Il maintient le contact avec les passeurs: D'avril à octobre 1964, il participe à un tunnel entre la Bernauer Strasse et la Strelitzer Strasse 55 qui rentrera dans l'Histoire sous le nom de « tunnel 57 »: Le 3 octobre 1964, l'évasion commence. Joachim Neumann doit le même jour passer une épreuve à la fac. En rentrant chez lui, il découvre une lettre de son amie, lui annonçant sa libération anticipée et sa présence à Berlin-Est .Il n'a que 3 heures pour se rendre au tunnel et n'a plus le temps de prévenir un messager. Il demande à un ami son aide et se précipite à la Bernauer Strasse où il doit accueillir les fugitifs à l'entrée est. Tard dans la soirée, son amie se présente devant lui. Elle fait partie des 57 personnes qui parviendront à fuir pendant 2 nuits.

Joachim Neumann et son amie se marient en 1965, et il peut désormais se consacrer à sa carrière: Il occupera de hautes fonctions dans la construction routière et participera au percement d'une soixantaine de tunnels, dont le plus important sera celui sous la Manche.

Anna von Arnim

Retour
Joachim und Christa Neumann, 1965

Joachim et Christa Neumann en 1965. Photo privée.

DOCUMENTS AUDIOS

Joachim Neumann a propos du tunnel au dépôt de charbon.

Le „tunnel 57“ et la fuite de sa femme.

Extraits de l’entretien des 8 et 10 mai 2001, Mémorial du Mur de Berlin (en allemand).