ROSEMARIE PLATZ

Une rencontre aux conséquences importantes

Une rencontre dans la gare de S-Bahn de la Friedrichstrasse et un voyage à travers Berlin-Ouest sont à l'origine d'un changement radical dans la vie de Rosemarie Platz. Il ne faut pas longtemps au jeune étudiant en médecine pour conquérir le cœur de la psychothérapeute de Berlin-Est. Ils partagent plusieurs mois de bonheur jusqu'à ce que la construction du Mur de Berlin mette fin brutalement à cette idylle, en séparant désormais le couple. Lorsque la zone frontalière est bouclée, les conséquences sont dramatiques pour de nombreuses personnes. La situation apparaît pour beaucoup désespérée et inextricable. Le 13 août 1961, Rosemarie Platz remarque que de nombreux collègues ne sont pas venus travailler. Alors qu'on lui demande pourquoi elle est restée, elle décide elle aussi de chercher un moyen pour fuir.

La première tentative de passage des fortifications à travers le cimetière du Sophienfriedhof dans la Bernauer Strasse se révèle très rapidement trop dangereuse: les gardes patrouillent sur tout le terrain, certaines personnes sont arrêtées. Quelqu'un lui suggère alors de passer par les cours intérieures des immeubles de la Bernauer Strasse.

Son cœur palpite à l'approche du premier gardien contrôlant l'accès à la Brunnenstrasse qui mène à la Bernauer Strasse. Elle est refoulée à deux reprises de chaque côté de la rue mais le troisième soldat à l'angle suivant la laisse passer. Rosemarie Platz lui raconte avec conviction qu'elle doit se rendre chez un patient alité et présente sa carte de membre du personnel de l'hôpital de la Charité. Des soldats en armes sont postés devant les porches des immeubles de la Schöhnholzer Strasse. Seul, un immeuble n'est pas gardé. Rosemarie Platz y pénètre, traverse la cour intérieure pour découvrir que l'entrée des immeubles donnant sur la Bernauer Strasse est condamnée. Il n'y a pas moyen de rebrousser chemin. Des locataires de l'immeuble décident au risque d'être découverts et condamnés, de l'aider et la font entrer dans un appartement vide. Puis, ils referment la porte à clef derrière elle. Rosemarie Platz n'attend pas l'aide des pompiers ouest-allemands. Elle court à la fenêtre et saute du premier étage dans la Bernauer Strasse, à l'ouest.

Elle est très tendue mais saine et sauve lorsque le soir venu elle surprend son ami qui l’avait attendu en vain de nombreuses heures au Checkpoint où ils avaient rendez-vous. Charlie était rentré alors chez lui déçu. Ces rendez-vous n’étaient désormais plus nécessaires. Une nouvelle vie pouvait commencer.

La mère et le frère restent cependant à l'Est. Ils font part à la jeune fille des difficultés croissantes qu'ils connaissent. Pour Rosemarie Platz, il n'y a qu'une seule solution: les faire passer à l'Ouest. À Noël 1963, elle et son ami partent en Italie pour assister au prétendu mariage d'un ami. Ils passent par la Hongrie où elle retrouve sa mère et son frère. Son frère voyage alors avec elle, caché dans la banquette arrière du véhicule. Au retour du supposé mariage, ils bifurquent par la frontière autrichienne afin d’y conduire sa mère. Le plan se déroule sans accroc. Rosemarie Platz a déjà atteint la barrière de la frontière lorsqu'elle doit présenter ses papiers d'identité. Il fait froid ce matin là, et un soldat en effleurant l'aile de la voiture remarque que celle-ci est chaude. Il soupçonne alors immédiatement quelque chose et la voiture est passée au peigne fin. La mère est découverte dans le siège arrière: elle avait ôté ses chaussures et avait plaqué ses pieds contre l'intérieur de l'aile. L'attention des gardiens a des conséquences graves pour toutes les deux. Rosemarie Platz qui possède un passeport ouest-allemand est condamnée par un tribunal hongrois à un an de travaux forcés. Sa mère, renvoyée en Allemagne de l'Est, écope de 4 ans de prison ferme. Rosemarie est libérée un an plus tard. Entre temps, l'Allemagne de l'Ouest a «versé la rançon» à la RDA pour obtenir la libération de sa mère. Celle-ci a beaucoup souffert des conditions de détention.

Rosemarie Platz peut ensuite commencer une nouvelle vie avec son mari. Elle a pris beaucoup de risques pour être heureuse, ce qui rendra les choses plus pénibles lorsqu'elle sera déçue plus tard dans sa relation avec son mari.

Maria Nooke

Retour
Rosemarie Platz

Rosemarie Platz. Photo: Maria Nooke

DOCUMENT AUDIO

Rosemarie Platz raconte sa fuite par la Bernauer Straße.

Entretien du 7 juin 2010, Mémorial du Mur de Berlin (en allemand).