ZONE A: LE MUR ET LA BANDE FRONTALIÈRE

Le tronçon A montre comment fonctionnait le Mur de Berlin tout en constituant un moyen central du SED pour garantir le maintien de la dictature au pouvoir. Il illustre de manière vivante la brutalité du système frontalier et son rôle dans la prévention de fuites et la limitation de la liberté de mouvement. Il explique enfin comment les habitants de Berlin-Est et Ouest furent affectés par de tels changements.

La Station thématique « Le Mur et la bande frontalière » utilise la Bernauer Strasse pour montrer comment les fortifications frontalières changèrent et se développèrent au cours du temps. Les réactions de la population à l'Est comme à l'Ouest et le résultat des tentatives de fuite sont présentés au travers d'enregistrements vidéo et audio, de photographies et autres documents écrits.

Les fenêtres archéologiques dans la Bergstrasse, une rue préservée mais enfuie sous la zone frontalière, montrent les restes d'anciennes fortifications placées dans la rue et fournissent des détails sur le système frontalier. En complément des découvertes archéologiques rendues visibles, des informations sont données par la station thématique « Verrouillage de la Bergstrasse ».

La bande frontalière passait à travers le cimetière de la paroisse protestante de Sophie. Après 1961, les fortifications furent étendues sur plusieurs dizaines de mètres de large rendant le cimetière inutilisable dans cette zone. La station thématique « Le Mur et le cimetière de la paroisse de Sophie » décrit comment le terrain changea au cours du temps, comment les tombes furent déplacées pour faciliter l'extension de la frontière et comment les parents de personnes enterrées furent affectés.

La fenêtre du Souvenir fait partie du site A du mémorial. Les victimes du Mur de Berlin dont l'individualité fut dérobée par le régime frontalier, sont honorées ici avec leur nom et une photo-portrait.

Plan de la zone A

Gedenkstätte Berliner Mauer, Bereich A
Agrandir l‘image [JPG, 310,00 KB] (ouvre une nouvelle fenêtre)